menu
Matelma

https://www.matelma.com/fr-fr   /    mercredi 17 Juillet 2024

Comment contrer les mouches du poireau, de la carotte et du chou?

Peu importe l'amour que vous donnez à votre jardin, tôt ou tard vous aurez à faire face à la menace de chenilles, de vers blancs, de limaces, de pucerons,... et des larves voraces de diverses petites mouches. Ce sont tous de petits animaux qui peuvent très rapidement provoquer des dégâts dans le jardin (potager). Et souvent, ces nuisibles ont une préférence pour une plante spécifique (plante hôte), comme la mouche de la carotte, la mouche du chou, la mouche de l'oignon et du poireau. Mais avec le bon traitement et une bonne stratégie, les dégâts resteront généralement limités. 

Découvrez ici comment vous pouvez traiter une infestation de ces mouches. 

La mouche de l'oignon ou du poireau 

La mouche du poireau et de l'oignon (Delia antiqua) sont des insectes identiques et présentent une certaine ressemblance avec la mouche domestique commune. Elles ont une longueur de 6 à 7 mm et sont de couleur jaune à gris avec cinq bandes plus sombres sur le thorax. Elles pondent leurs oeufs à la base de plantes appartenant à la famille des  Allium, et sur les poireaux au stade ultérieur, y compris au coeur de la plante. Outre le poireau et l' oignon  ces mouches atteignent aussi le chou-fleur, l'oignon vert et les échalotes.

Les larves qui éclosent à partir d'oeufs allongés, se nourrissent avec les racines de la plante ou se créent un chemin vers le coeur de la plante. Cela peut mener à l'affaiblissement des plantes et à un rendement réduit. Les larves peuvent en outre se déplacer sous terre vers d'autres plantes pour ensuite les atteindre. La nymphose se déroule sous terre et après 15 à 25 jours une nouvelle génération prend son envol. 

La mouche du poireau donne vie à 2 à 4 générations par an, dont la première génération, de la fin avril à la mi juin, provoque les plus gros dégâts. Ce sont surtout les jeunes plants de poireaux qui peuvent rencontrer les plus gros inconvénients. La conséquence réside dans le fait que les extrémités des plantes jaunissent, se fanent et au final périssent. 

Preivlieg bestrijden

Avec des bandes de capture  vous pouvez contrôler la présence de la mouche du poireau ou de l'oignon dans votre potager et si nécessaire, lutter ultérieurement contre les larves. Cela peut notamment se faire avec des nématodes contre les insectes du sol, un procédé qui se montre le plus efficace quand les larves sont encore petites. Les nématodes pénètrent les larves pour les dévorer de l'intérieur avec la mort comme conséquence. Vous pouvez aussi  injecter ces nématodes au cours du mois de mai à titre préventif. Pulvériser les plantes avec de la farine de basalte ou avec du  purin d'orties peut aussi constituer une solution. Cultivez toujours vos plantes sous une fine  toile anti-insectes  pour éviter l'infestation. Défrichez les plantes tôt le matin ou les jours venteux, pour que la mouche soit moins active. Ne cultivez pas chaque année la même plante au même endroit (variez les cultures) et alternez toujours une ligne de carottes avec une ligne d'oignons. 

Souvent la mouche du poireau est confondue avec la mineuse des feuilles d'allium. Cette petite bête constitue une espèce exotique et est arrivée au début du siècle en provenance d'Europe de l'Est. La petite mouche n'a pas non plus d'ennemis naturels et provoque donc encore de plus gros dégâts que la mouche du poireau. Utilisez une toile anti-insectes avec une largeur de maille plus petite que 0,8 mm pour pouvoir protéger vos plantes efficacement. 


La mouche de la carotte

Comme son nom l'indique, la mouche de la carotte (Psila rosae) prend pour cible les carottes présentes au potager. Mais pas seulement, car elle apprécie aussi le panais, le persil tubéreux, le fenouil,  le céléri, le céléri-rave, le persil et la dille, autant de plantes qui ne seront pas épargnées par cet insecte. La mouche fait de 5 à 6 mm de long et possède un corps fin d'un noir à vert. Sa tête vire au brun rouille et l'abdomen est plus court que les ailes. Les pattes sont oranges.  

Ces mouches volent de préférence dans des endroits dépourvus de vent et sont attirées par l'odeur des apiacées. Elles ne pondent pas à de grandes distances de leur cible. Elles pondent les oeufs au pied de la plante, où le feuillage se prolonge dans la racine. Environ 100 oeufs peuvent être pondus par mouche. Après un cycle de 4 à 17 jours, les larves apparaissent et partent immédiatement en quête de racines pour se nourrir. Au premier stade, ce sont surtout les poils racinaires qui sont mangés, puis dans un stade ultérieur la racine elle-même est mangée. 

Wormstekigheid bij wortelen

Une première génération arrive en éclosion à partir des chrysalides qui ont passé l'hiver dans les lits de carottes de l'année précédente, durant la période de mai-juin. Une deuxième génération peut prendre son envol au début du mois d'août et une troisième génération de septembre à octobre. Vous pouvez aussi contrôler ces mouches en faisant usage de plaques de capture jaunes. Pour éviter l'atteinte, réalisez une combinaison de  grillages anti-insectes et enterrez un peu le grillage pour fermer hermétiquement les fissures.  Désherbez tôt le matin ou après le crépuscule, périodes durant lesquelles la mouche n'est pas active, et durant le reste de la journée laissez le grillage bien fermé. Alternez une rangée de carottes avec une ligne de petits oignons, d'ail ou de ciboulette pour éloigner la mouche de la carotte. Plantez ou semez aussi quelques   oeillets d'Inde (Tagetes) entre les lignes car la mouche de la carotte n'aime pas l'odeur de ces plantes. Et saviez-vous que la mouche de la carotte ne peut pas voler plus haut qu'un mètre? Si vous cultivez vos carottes dans un potager surélevé , dans ce cas la mouche de la carotte ne pourra pas les atteindre!  

Lors de la récolte des apiacées éliminez aussi toutes les parties de la plante. Tous les restes du feuillage et des racines attirent les mouches de la carotte et forment l'environnement idéal pour passer l'hiver. Appliquez l'alternance des cultures, optez pour une culture mélangée et optez éventuellement pour des races résistantes. 

La mouche du chou 

Quelques larves de la mouche du chou (Delia radicum) sont suffisantes pour anéantir toute une culture de choux. Tout comme la mouche de la carotte et du poireau, cette mouche pond à proximité de la plante, différentes variétés de  choux (mais aussi de radis) dans ce cas. La mouche du chou ressemble aussi beaucoup à la  mouche domestique et est attirée par l'odeur des choux. Les oeufs sont très petits, soit environ 1 mm et d'une couleur qui vire au blanc crémeux. Les larves sont d'un blanc brillant et font à maturation environ 7 à 10 mm de long. 

Les larves se nourrissent de la plante et surtout de la partie de la tige souterraine. La plante peut alors faner, les feuilles peuvent devenir d'un gris bleu et la plante peut finalement périr. La première et la troisième génération provoquent les plus gros dégâts dont le premier envol s'attaque aux jeunes plantes et la troisième génération peut généralement provoquer des dégâts aux pousses précoces. Les jeunes plants qui sont dévorés vont pendre et mourir. 


Recouvrez immédiatement les choux après la plantation avec un grillage anti-insectes pour que la mouche du chou et la piéride du chou ne puissent pas pondre sur les plantes. Des collerettes pour les choux peuvent aussi prévenir contre l'apparition des oeufs. Vous pouvez facilement en réaliser avec un morceau de plastique épais. Elle recouvrira l'environnement immédiat de la tige du chou.  

Des plantes fortement odorantes ou une couche de paillis réalisée, notamment, à partir de branches de sapin vont rendre la mouche confuse et la maintenir à distance. Planter des oeillets d'Inde,  des aromates ou du  trèfle blanc entre les plants de choux peut aussi aider. Ainsi que l'attraction de leur ennemis naturels, comme les  staphylinidés, carabidés, chrysopidés, ichneumons, réduviidés... qui peuvent jouer un rôle dans le maintien du contrôle de ces insectes parasites.  Plantez donc suffisamment de plantes productrices de nectar dans le voisinage du potager pour attirer ces prédateurs naturels.  

La mouche du chou, la mouche du poireau, la mouche de l'oignon et la mouche de la carotte peuvent être contrées avec des  nématodes contre les insectes du sol. L'application peut se faire avec une température de sol d'au moins 10°C.  Conserve Garden d' Edialux  constitue un produit insecticide écologique qui se montre également très efficace.

#6055Inge

Auteur: Inge

Icône Retour en haut