menu
Matelma

https://www.matelma.com/fr-fr   /    dimanche 31 mai 2020

Profiter des plaisirs de l'eau avec une piscine naturelle

Un étang de nage constitue, tout comme une piscine, une pièce d'eau artificiellement aménagée. Mais il s'intègrera d'autant mieux au jardin s'il a été installé d'une façon naturelle. 

Profiter de l'eau

Pour rester complètement naturel, vous devez opter pour un nettoyage et un filtrage sans ajout de produits chimiques.  Une partie marécageuse naturelle purifiera l'eau, éventuellement en combinaison avec une pompe pour favoriser la circulation de l'eau. 

Un étang de nage se compose toujours de deux parties : la partie natation et une partie marécageuse qui se charge du filtrage de l'eau. Cette seconde partie occupera idéalement un tiers, voire la moitié de la surface totale de l'étang.  Une roche poreuse, dans beaucoup de cas ce sera un choix de lave, sera utilisée comme substrat filtrant. Dedans seront placées des plantes aquatiques qui produiront de l'oxygène et absorberont le trop-plein d'éléments nutritifs dans l'eau.  Le passage de la partie natation vers la partie filtrante est dans la plupart des cas muni de bordures entre lesquelles de petits canaux sont aménagés. Ils se chargent du mouvement de la surface aquatique, avec comme effet positif la dérive plus rapide des petites saletés vers le filtre. Sous la partie marécageuse se trouveront des tuyaux de drainage, reliés à une pompe, et qui se chargeront de la circulation de l'eau entre les deux parties. 

Le grand avantage des étangs de nage et des piscines naturelles réside dans l'entretien très limité. En dehors de la taille des plantations présentes dans la partie oxygénante, il n'y a pas d'entretien nécessaire, même s'il est conseillé de procéder à un passage de l'aspirateur après un certain temps. Et certainement après l'hiver, quand une petite couche de sédiments a pu se former. 

La mise en place

Pour la construction de votre étang de nage, il existe différentes possibilités. Pour des piscines naturellement épurées, une construction en béton reste celle qui est la plus souvent rencontrée. Les parois sont cimentées ou coulées sur un fond en béton, et sur lesquelles une toile noire réalisée en EPDM ou en polyester est collée.  Dans la partie consacrée à la nage, c'est nécessaire, dans la partie filtrante non. Pour les étangs de nage avec une forme naturelle, il peut être judicieux d'opter pour des parois en sable stabilisé. Sur lesquelles vous placerez d'abord une toile de protection, sur laquelle vous amènerez une toile d'environ 1 mm d'épaisseur en caoutchouc synthétique. 

En ce qui concerne les étangs de nage et les piscines naturelles, il n'existe quasiment pas de limites quant à la grandeur, la profondeur et la forme. Mais, il est cependant conseillé de limiter la surface de plantation à environ un tiers de la superficie totale. Pour créer de la vie dans votre étang, plantez au début de sa mise en route des plantes aquatiques à croissance rapide. Que vous pourrez ensuite supprimer plus tard. De même, pour la finition, il n'existe aucune limite à votre imagination. Des mosaiques sous l'eau, des jets de massage et un courant artificiel... ils appartiennent tous aux possibilités offertes. 

Pour qui souhaite faire le travail lui-même, il existe des kits à monter soi-même, présentés dans des tailles standardisées ou composées sur mesure. La plupart sont des étangs de nage moins chers et plus faciles d'entretien que les piscines classiques.  Mais ces dernières peuvent être utilisées durant une période plus longue grâce à un chauffage et un recouvrement. 

Ne placez pas de grands poissons dans votre étang de nage. Ils produisent trop de déchets. Une quantité limitée de petits poissons est possible par contre. 

#5591

Source: Lannoo Uitgeverij