https://www.matelma.com/be-fr   /    mercredi 18 mai 2022

Reconnaître les oiseaux : les corvidés

Nous aimons tous les petits oiseaux chanteurs bien charmants, ceux qui fréquentent notre jardin. Mais les plus grandes espèces d'oiseaux ne sont pas souvent les bienvenues. Les corvidés sont ainsi vus comme des voleurs et une menace pour les espèces plus petites. Mais en comparaison avec d'autres problèmes auxquels doivent faire face les petits oiseaux, la menace représentée par les corvidés se révèle négligeable. Un jardin trop soigné, un déficit en lieux de nidification, l'emploi des insecticides, sans minimiser l'impact des chats, sont les causes des principales difficultés vécues par les plus petits oiseaux. 

Een groep kraaiachtigen in vlucht

Les corvidés s'en sortent bien, et plus encore les choucas qui sont souvent présents en grand nombre. En groupe, les choucas peuvent être brutaux et peuvent piller en un rien de temps les tables d'alimentation car ils aiment manger de tout. Ce sont des oiseaux très intelligents qui s'adaptent très rapidement à une situation nouvelle. 

Le plus grand corvidé n'est autre que le Grand Corbeau, un oiseau complètement noir qui se démarque par son bec en forme de poignard.  Il appartient à la classe des animaux les plus intelligents présents sur notre planète, mais la chance de pouvoir l'observer au jardin est particulièrement réduite. Il ne visite pas très souvent nos contrées. 

Quoi qu'il en soit, les corvidés aident à conserver l'équilibre naturel et sont indispensables dans notre écosystème. Outre les Grand Corbeau, choucas, pie bavarde et geai, nous pouvons croiser la corneille noire et le corbeau freux. 

Choucas des tours (Corbus monedula)

Les choucas vivent dans de grands groupes avec une structure sociale bien établie. Ils sont intelligents, bruyants et les couples restent ensemble pour la vie. Ils vivent surtout dans des zones urbaines où ils peuvent provoquer de gros dégâts. Ils construisent souvent leurs nids dans les cheminées, et qui peuvent prendre de gigantesques proportions. Placer un grillage métallique au-dessus de l'ouverture de cheminée peut prévenir les feux de cheminée et d'autres catastrophes. Les choucas utilisent en outre des cavités dans les arbres, de vieux nids ou confisquent un nid d'une chouette hulotte ou d'un pic.  

Kauw (Corbus monedula)Comment pouvez-vous reconnaître le choucas des tours ?

  • Il fait entre 30 et 34 cm, un peu plus petit donc que ses congénères noirs. 
  • Les mâles et les femelles sont semblables. Leur pelage n'est pas complètement noir mais plutôt d'un gris sombre. L'arrière de leur tête est d'un gris argenté et les choucas ont une petite casquette noire contrastée et brillante. Leur bec est noir, court et affûté.  
  • Les yeux du choucas sont remarquables avec un iris clair
  • Le cri se révèle strident, comme un 'kia' ou 'kieaw'.

Que mange le choucas ?

Les choucas sont omnivores et ne sont pas du tout exigeants. Ils mangent des insectes, des vers, des limaces, des araignées mais aussi, parfois, des souris ou des carcasses, des noix et des graines, des baies et des fruits.  Ils se plaisent aussi à manger les restes de nourriture. En hiver, ils se rendent en masse sur les tables d'alimentation et font tout pour obtenir leurs parts. Pour compliquer la tâche des choucas et protéger au mieux la nourriture offerte, l'aide d'une cage de protection peut éviter cette nuisance. En hiver, vous pouvez les trouver dans les champs, à la recherche des résidus de récolte. 

Geai des chênes (Garullus glandarius)

La traduction littérale de son nom scientifique, Garallus glandarius signifie 'fouilleur de chêne qui babille' . Cet oiseau remarquable cache chaque automne jusqu'à des milliers de noix dans le sol, comme réserve pour l'hiver. Un procédé qui aide, indirectement, à la formation de nouvelles forêts car les fruits qui restent dans le sol peuvent donner lieu à des arbres. Le geai est un oiseau craintif qui vit généralement dans les forêts de feuillus ou dans les parcs.  Il trahit bien souvent sa présence par son cri remarquable. En hiver, le geai recherche aussi sa nourriture dans les jardins.  

Gaai (Garullus glandarius)Comment reconnaître le geai ?

  • Le geai a une taille comprise entre 33 et 36 cm de long. 
  • Les femelles et les mâles sont semblables. Leur plumage est multicolore, avec généralement un corps brun gris avec une teinte rosée. Le geai a une moustache et une queue noires, un menton blanc et une bande sur les ailes d'un bleu léger avec un motif très fin. Son croupion blanc se remarque en vol. Son bec sombre est solide et imposant. 
  • Son bruit est varié mais généralement éraillé et désagréable, comme un 'kaaa'. Il est aussi capable d'imiter le chant d'autres oiseaux, comme celui du busard. Dans un bois, le geai se sert de son cri comme d'une alarme pour d'autres oiseaux. Ils savent ainsi que le danger rôde et qu'ils feraient bien de rechercher un abri.  

Que mange le geai ?

Au printemps et en été, le geai se nourrit principalement d'insectes, comme des coléoptères, mais il apprécie aussi les oeufs et se régale volontiers d'un jeune oiseau chanteur. En automne, le geai se compose une réserve de nourriture pour contrer le déficit possible de nourriture dans la nature. Jusque là, il se rabat sur les baies de sorbier, des mûres et des cerises. On peut aussi voir le geai sur les endroits de nourrissage où ils peuvent dérober des baies et des cacahuètes. 

La pie bavarde (Pica pica)

Les pies sont connues pour les grands nids désordonnés qu'elles construisent en hauteur dans les arbres, souvent dans la fourche d'une branche. Un fouillis de branchages renforcé de terre et de glaise. Vous pouvez observer l'oiseau dans les environs des zones urbaines, dans les parcs, autour des champs mais aussi aux abords des jardins. Vous verrez moins souvent une pie dans les forêts denses et les endroits dépourvus d'arbres sont aussi évités par la pie.  La pie est toujours méfiante et se rencontre souvent en couple. Au printemps, la pie se bagarre parfois avec son reflet dans les vitres,  ce qui peut provoquer des dégâts. Elle procède ainsi pour éliminer un potentiel concurrent.  Par la suppression du reflet, vous pouvez résoudre ce problème.

Ekster (Pica pica)Comment pouvez-vous reconnaître la pie bavarde ? 

  • Elle fait de 42 à 50 cm de long. 
  • Les mâles et les femelles sont semblables. Leur plumage est principalement noir avec un ventre blanc et des zones blanches sur les ailes. Sa queue noire est longue et cunéiforme. Elle a une brillance particulière d'un bleu vert métallique. Son bec est sombre et effilé.   
  • Le son de la pie est grinçant et rapide, en forme de  'tsjaka-tsjaka-tsjaka' mais tout comme le geai, la pie est capable d'imiter le chant d'autres oiseaux. 

Que mange la pie ?

La pie mange de tout. Au printemps, elle apprécie surtout des coléoptères, des larves de tipules, des vers blancs et des souris des champs mais aussi des carcasses d'animaux morts. Vous en verrez souvent sur le tas de compost ou entre les déchets où la pie savoure toutes sortes de restes de nourriture. Les pies volent aussi les oeufs ou les jeunes oisillons et les jeunes lézards pour nourrir leurs propres jeunes. Les pies mangent aussi des baies et des graines dérobées sur la table d'alimentation. Offrez la nourriture dans différents endroits du jardin et faites usage de  cages de protection pour réduire le risque qu'elles partent avec toute la nourriture offerte. 





#5978Inge

Auteur: Inge

Icône Retour en haut