menu
Matelma

https://www.matelma.com/fr-fr   /    vendredi 22 Octobre 2021

Votre jardin est-il un paradis pour les papillons?


Vous pouvez trouver des papillons pratiquement partout et dans chaque type de paysage. Même dans des conditions extrêmes comme dans les montagnes et dans les grottes. Et oui, même au milieu de la mer, vous pouvez observer des papillons. Comme nous connaissons l'existence d'oiseaux migrateurs, il existe effectivement des papillons migrateurs qui ne passent pas l'hiver ici mais qui volent, dès l'hiver venu, vers des contrées plus chaudes. Les papillons sont des insectes bien particuliers et qui fascinent petits et grands par leurs mouvements comiques et la beauté de leurs couleurs. 

Les papillons aiment le soleil. Ils ont besoin de sa lumière pour réchauffer leurs ailes. Lors de bonnes conditions climatiques, vous pouvez aussi rencontrer de nombreuses espèces au jardin. Aussi bien des papillons diurnes que nocturnes. Même si pour ces derniers vous aurez un peu plus de difficultés pour les dénicher et les classifier.  La journée, les papillons nocturnes sont souvent bien cachés et bien camouflés entre les pierres ou entre les arbustes. 

Plus vous aurez de fleurs indigènes au jardin, plus vous aurez de papillons et d'insectes variés qui viendront visiter votre jardin. Des fleurs, ils extraient le nectar. Cette nourriture sucrée leur donne de l'énergie pour ... papillonner aux alentours. Les papillons cherchent certaines plantes pour servir d'hôtesses à leurs oeufs. Ce qui pousse et fleurit va donc largement déterminer quelles sortes de papillons vous allez trouver au jardin car les papillons ont tous leurs plantes favorites. 

Le développement d'un papillon

Un papillon est un insecte hautement développé, complexe même. Et impliquant une métamorphose totale. L'insecte immature ne ressemble absolument pas à l'individu adulte. 

Les papillons se reproduisent en pondant des oeufs, dont surgiront ensuite des chenilles. Beaucoup d'espèces hibernent et sortent au printemps. Une chenille est une sorte de machine à manger et ne fait que cela durant sa courte existence : manger. Pour croître le plus vite possible.  Durant son développement, la chenille mue plusieurs fois car sa peau n'évolue pas.  Dès que la chenille a atteint sa pleine croissance, elle produit un cocon et entre dans un stade de repos. Dans cette phase, la chenille se transforme en papillon, suspendue ou sous la forme de ceinture pour les papillons diurnes ou dans le sol, ou bien encore dans une couche de paillis pour les papillons nocturnes. Certaines espèces adhèrent à la plante hôtesse ou éclosent à l'intérieur de la plante. 
Dans le cocon, la métamorphose prend ensuite place pour donner lieu à tout autre chose.  Après quelques semaines, un joli papillon va en sortir. Le papillon incarne la phase de reproduction de l'espèce. 

Les plantes qui servent de pôles d'attraction

Les papillons sont attirés par les fleurs fortement odorantes, dotées de beaucoup de nectar. Les papillons sont moins pointilleux à ce sujet que les chenilles. Ces dernières se nourrissent uniquement avec une ou quelques sortes de plantes.  Sans ces plantes nécessaires, les chenilles meurent. Les papillons vont également se mettre à la recherche de ces plantes pour y pondre leurs oeufs. 

Les plantes hôtesses peuvent être des arbres feuillus, des arbustes, des plantes herbacées ou des graminées. Ainsi, le noisetier, par exemple, est un hôte pour le Robert-le-diable, le trèfle blanc, quant à lui, accueille l'Azuré commun et les chenilles du Grand porte-queue peuvent se retrouver sur le fenouil ou l'aneth. 

Mais avoir un jardin plein de fleurs ne suffit pas toujours. De certaines plantes, les papillons n'en retirent rien. Les pavots sont jolis et utiles pour les bourdons et les abeilles mais les papillons ne les aiment pas. Plantez de préférence un buddleia de David, connu sous le nom d'arbre à papillons, de la lavande, de la verveine, des échinacées, de la marjolaine sauvage, de l'eupatoire, de l'aster des jardins et du chèvrefeuille sauvage pour les papillons de nuit. Laissez un peu d'orties et de chardons au jardin, car ce sont des hôtes excellents. Les orties attirent notamment le Paon-du-jour, la Petite tortue, le Vulcain et la Belle-Dame. 

Un jardin accueillant pour les papillons

Ne soignez pas trop l'allure de votre jardin et faites en sorte de laisser quelques petits coins protégés du vent où les papillons pourront s'abriter pour se réchauffer chaque matin au soleil. Les petits coins abrités sont importants aussi pour les papillons de nuit. Prévoyez un tronc d'arbre creux ou un mur de bois. Plantez une haie indigène, comme de l'aubépine, au lieu d'un écran de jardin. Une haie offre un excellent abri aux papillons. Laissez un mur se recouvrir de plantes grimpantes comme du lierre et transformez votre gazon en prairie fleurie. Un gazon uniforme n'offre aucune valeur ajoutée pour la nature et demande seulement plus d'entretien.   

Vous pouvez attirer les papillons de nuit avec une table d'alimentation pleine de fruits pourris comme des pommes, des bananes, du raisin et des poires. Mais la journée, cela va attirer aussi les guêpes. Ne placez donc pas cette table d'alimentation trop près de votre habitation et de la terrasse, mais plutôt dans un endroit plus éloigné du jardin. 

Limitez aussi l'éclairage de jardin car il dérange les papillons nocturnes. Ces derniers s'orientent d'après la lumière de la lune et du fait des puissantes lampes présentes au jardin, ils peuvent être désorientés. Dès qu'ils auront atteint la lampe, ils vont entrer en phase de repos car ils vont penser qu'il fait jour. Leur rythme nocturne normal va virer à la confusion, ce qui aura pour conséquence qu'ils vont moins penser à se reproduire. 



Photos: Wim Acke 


#5768

Auteur: Inge